Centre de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique à Tours
2, allée du Manoir - 37000 Tours - Tél. : 02 47 05 38 46

Lifting des bras

Le lifting des bras ou brachioplastie est une intervention chirurgicale destinée à enlever l’excès de peau et de tissu adipeux présents sur les bras pour améliorer leur forme. Parfaitement maîtrisée, cette intervention gomme l'effet "gros bras" si disgracieux et permet de corriger le relâchement cutané de la peau. Elle consiste à enlever l’excès de peau, qui se concentre surtout sur la face intérieure du bras.

 

Indications


Le lifting des bras est recommandé après une perte ou une prise de poids marquée, une grossesse ou pour contrecarrer les effets de l’âge. La peau peut alors perdre de son élasticité, devenir flasque et relâchée sous les bras. L’excès de peau molle devient alors une source de gêne, d’autant plus que les bras sont souvent dénudés. L’excédent est alors de préférence éliminé de manière chirurgicale, mais laisse une cicatrice. L’enlèvement de cet excédent de peau peut être combiné à une liposculpture qui consiste à enlever les accumulations de graisse et a parfois lieu en deux phases afin d‘obtenir le meilleur résultat final.

 

Gestes et voies opératoires


L’opération consiste, après avoir tracé les lignes d’incisions dans les parties internes des bras, à retirer la peau en excés après avoir fait une liposuccion complète à ce niveau ce qui permet de préserver les nerfs et les vaisseaux. La dernière étape de la chirurgie consiste à réajuster et fixer la peau dans sa nouvelle position. Selon l’importance de l’excès de peau, deux types d’interventions sont possibles : le lifting axillaire (incision dans l’aisselle) pour les problèmes mineurs et le lifting longitudinal pour lequel l’incision peut aller de l’aisselle jusqu’au coude. Elle dure environ deux heures et se déroule sous anesthésie locale ou générale.


Le lifting des bras laisse des cicatrices permanentes et visibles le long des faces internes des bras. Celle-ci se situent sous le bras, voire sous l'aisselle, là où elles sont les moins visibles.  Leur couleur, texture et apparence finale peuvent varier d’un patient à l’autre. Durant les trois premiers mois, les cicatrices ont tendance à rougir et à devenir noduleuses, puis se blanchissent et s’estompent l’année suivante. Ce processus naturel peut être accéléré par une crème cicatrisante que le chirurgien peut vous prescrire au besoin.

 

Suites opératoires


La durée de l’hospitalisation est de 24 heures. Après l’intervention, le chirurgien applique un pansement. Afin de faciliter la cicatrisation, le port d’un bandage élastique est utile pendant une semaine. La douleur habituellement modérée est calmée par des antalgiques. Le pansement et les points de suture sont retirés au bout de deux semaines. L’activité professionnelle peut être reprise après une ou deux semaines mais il faut impérativement éviter tout effort physique pendant un mois et ne pas soulever d’objets lourds pendant 6 mois. Le résultat définitif du lifting se verra progressivement dans les mois à venir.

 

Complications


Les saignements, hématomes, infections, cicatrices, nécroses et la nécessité de retouches font partie des complications les plus couramment observées. Un oedème peut persister plusieurs mois.