Centre de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique à Tours
2, allée du Manoir - 37000 Tours - Tél. : 02 47 05 38 46

Rhinoplastie

La chirurgie du nez se pratique pour des raisons fonctionnelles, reconstructives ou esthétiques.

La rhinoplastie fonctionnelle vise à améliorer la respiration. Elle permet de corriger une obstruction nasale en réagençant les structures anatomiques du nez.

La rhinoplastie reconstructive vise à corriger des malformations nasales d'origine congénitale ou traumatique.

La rhinoplastie esthétique consiste à modifier l’apparence du nez, à le remodeler pour le rendre plus attrayant et en harmonie avec le reste de la forme du visage. Le nez est différent des autres régions du corps accessible à la chirurgie esthétique car sa forme et sa fonction sont très intimement liées. Ce qui en fait sans doute une procédure chirurgicale complexe nécessitant de rééquilibrer l’ensemble de la pyramide nasale.

 

Indications


Il n’y a pas d’âge maximum limite pour subir une rhinoplastie, mais on conseille parfois aux plus jeunes d’attendre la fin de la croissance du nez, vers l’âge de 16 ans, pour envisager cette intervention. L’évaluation en vue d’une rhinoplastie comprend l’examen interne et externe du nez. Les os et les cartilages donnent au nez sa forme caractéristique : les os supportant la moitié supérieure du nez, les cartilages, l’autre moitié. La qualité de la peau est donc un élément très important du nez : une peau épaisse épousera plus difficilement les cartilages remodelés de la pointe nasale. Elle prendra plusieurs mois avant de s'adapter à la nouvelle forme des éléments sous-jacents.

 

Gestes et voies opératoires


Il y a deux approches chirurgicales principales pour la rhinoplastie. La technique “ouverte” signifie qu'une petite incision est faite sur la peau entre les deux narines aussi bien qu'à l'intérieur du nez permettant de soulever la peau et de bien exposer la structure osteocartiliganeuse pour la modifier. L’incision n’est pas droite mais en forme de W. La cicatrice est visible mais très discrète. La technique “fermée” consiste à effectuer les modifications nécessaires en faisant de petites incisions uniquement à l'intérieur du nez, sans cicatrice externe. Dans ce cas, les cicatrices se situent à l’intérieur du nez et en conséquence ne sont pas visibles. La technique ouverte est plus fréquemment employée dans les pointes difficiles du fait qu’elle offre un meilleur accès et permet d’effectuer plus facilement le remodelage. Elle est également utilisée dans les cas d’intervention nécessitant la pose de greffons osseux ou cartilagineux et lors de rhinoplastie secondaire (intervention pour améliorer les résultats d’une première rhinoplastie). L’un de ses désavantages est la durée de l’oedème de la pointe du nez qui met plus de temps à s’affiner. Il peut s’avérer nécessaire d’enlever de la peau sur le rebord inférieur des narines (ce qui peut laisser une petite cicatrice à peine visible dans les sillons latéraux) quand on souhaite diminuer la largeur des ailes du nez. Généralement, la chirurgie des os du nez consiste à enlever la bosse sur le dos du nez et à rapprocher les côtés vers la ligne médiane (ce qui a pour effet d’abaisser le nez et de le rendre plus mince). Le remodelage des cartilages permet d’affiner une pointe large ou tombante. Dans certains cas, il est nécessaire d’ajouter un greffon pour obtenir un meilleur résultat esthétique ou fonctionnel. La rhinoplastie est réalisée sous anesthésie générale ou locale et, en l’absence de complications, dure de 1 à 2 heures.

 

Suites opératoires


La rhinoplastie nécessite une hospitalisation de 12 à 24 heures. Après l’intervention, le nez est placé dans une attelle de plâtre ou de résine pour une durée de 7 à 14 jours et des petites mèches grasses prévenant les saignements sont laissées 2 jours dans les narines voire plus si on touche à la cloison. Suite à l'opération, des gonflements des paupières peuvent durer de 3 à 10 jours. Le patient peut avoir un nez très présentable vers le 10e / 12e jour même si les gonflements persistent pendant 2 ou 3 mois. Le résultat final est visible au bout de 6 mois.

 

Complications


Elles sont rares. On peut constater des saignements, hématomes ou infections (mais le nez se défend très bien)
Si le résultat est imparfait, il peut le plus souvent être corrigé quelques mois plus tard par une retouche chirurgicale.