Centre de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique à Tours
2, allée du Manoir - 37000 Tours - Tél. : 02 47 05 38 46

Lipostructure ou lipofilling

La  lipostructure est une opération de chirurgie plastique consistant à ralentir l'amaigrissement du visage (et certaines parties du corps) lié au vieillissement en utilisant la propre graisse du patient comme implant correcteur. Cette autogreffe (également connue sous le nom de lipofilling) dure de plusieurs mois à plusieurs années, et peut être définitive.

Indications


Cette technique permet l’emploi des tissus propres pour traiter les rides profondes, augmenter les lèvres, rehausser les pommettes, corriger les joues creuses et permettre le remplissage d’un visage amaigri. Le résultat est spectaculaire car donner un peu plus de rondeur dans un visage a pour effet de le rajeunir. Cette technique peut aussi se pratiquer sur la face dorsale des mains, les bras, les fesses et, sous certaines conditions, les seins.

 

Gestes et voies opératoires


L’intervention se déroule en bloc opératoire stérile. En fonction de l’importance des zones à traiter, l’intervention peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale. La graisse est prélevée sur l’abdomen, les cuisses ou sur la face interne des genoux et réinjectée au niveau du visage au moyen d’une fine canule. Le tissu graisseux prélevé est ensuite passé à la centrifugeuse afin de ne garder que les cellules graisseuses intactes et vivantes. Ces cellules peuvent être réinjectées dans la zone souhaitée. Il s’agit d’une véritable greffe de tissus graisseux dont une partie va se résorber (30 à 40%). C’est la raison pour laquelle le chirurgien doit injecter une quantité importante de graisse et qu’une seconde intervention est souvent utile. La plus grande partie va définitivement intégrer les tissus du visage (à l’inverse des injections d’acide hyaluronique qui se résorbent en 12 à 18 mois).  

Suites opératoires


L’intervention se pratique en ambulatoire, sous anesthésie locale ou générale et dure en moyenne entre 45 minutes à 1h30. Les résultats ne sont visibles qu’après deux semaines.
Elle  provoque généralement des ecchymoses et de l’œdème qui disparaissent spontanément au bout d’une à deux semaines mais ne laisse pas de cicatrice. Il faut prévoir entre 5 à 8 jours d’arrêt de travail. Après un mois, les cellules graisseuses seront complètement intégrées dans les tissus au sein desquels elles ont été greffées. L’avantage de cette intervention est de ne jamais provoquer de réactions allergiques puisque ces cellules graisseuses constituent une substance de comblement 100% naturelle.

Complications


Les complications sont rares mais ne doivent pas être méconnues : celles liées à l’anesthésie générale si elle est nécessaire, les hématomes, les infections.